BEVERLEY  Fin


A quelques mètres de la rue de La Lune dans le 2ème arrondissement de Paris se trouve 'Le Beverley' le dernier cinéma '' X '' de France.

Le bon moment du Beverley n'est préservé que dans la mémoire de son propriétaire et de celle de certains de ses fidèles clients. Sur les murs et les plafonds de son entrée, de nombreuses photos et affiches des soirées et des premières que le cinéma a programmées chaque semaine, ne sont aujourd'hui que la preuve d'une époque déjà révolue.

 Le nombre de téléspectateurs a diminué à la même vitesse à laquelle les nouvelles technologies se sont développées et ont changé la société, les façons de concevoir et de consommer le cinéma pour adultes ont changé avec elles.

LA SALLE

Avec 90 sièges en skaï rouge passion et le sol avec un tapis noir, un peu usé par les nombreuses "rencontres" des passants, en arrière plan un petit écran projette des films en 35 millimètres où l'on peut voir les codes esthétiques et social des années 70, lorsque le silicone était utilisé pour autre chose et que l'épilation au laser n'existait pas encore, des films qui ont tous une histoire presque toujours «romantique» à travers laquelle comprendre le sexe.

                                         
PAS SEULEMENT DES SPECTATEURS
 
Toutes sortes de gens vont au Beverley, bien que la plupart soient des hommes, entre 50 et 70 ans, à l'exception des séances en couple que le cinéma propose deux fois par semaine.

  Les clients qui s'y rendent connaissent très bien les horaires d'ouverture et de fermeture, certains d'entre eux ont déjà vu le film programmé plusieurs fois (toujours 2), personne n'y fait la queue, peu importe si la session vient de commencer ou si elle l'a fait il y a 30 minutes ...

 Peu à peu, ils occupent leur place, mais ils changeront de siège plusieurs fois pendant leur séjour, dans une sorte de rituel où les mots ne sont pas nécessaires, les regards suffisent, un rituel où il n'y a qu'une seule règle, respect déjà À partir de là, certains d'entre eux commenceront à interpréter à leur manière ce que l'ancien projecteur "Toledo" émet à l'écran.

Le cinéma beverley a définitivement fermé ses portes en février 2019.

 "Si vous cherchez une coupe de champagne, vous pensez que la culture française moderne a commencé à l'ère de Montesquieu, vous ne visiterez probablement pas le cinéma Beverley. Mais si votre style est plus Voltaire, alors vous allez adorer le Beverley »
(extrait tiré du site Internet du cinéma Beverley)